Yaoundé/lycée de Minkan : le vent emporte un bâtiment et expose des candidats au baccalauréat aux intempéries

Les fortes pluies qui se sont abattues ce mercredi 1er juin à Yaoundé ont causé des dégâts au lycée de Minkam, l’un des sous-centres d’examen du baccalauréat de l’enseignement général session 2021-2022, dont les épreuves écrites ont débuté depuis lundi. Le vent a emporté l’une des salles d’examen, exposant ainsi les élèves aux intempéries.

« Pendant que les enfants passaient la dernière épreuve, celle d’ECM (éducation à la citoyenneté et à la morale, Ndlr), l’orage est arrivé avec beaucoup de vent, qui ressemblait à un cyclone. Un bâtiment a été emporté », a déclaré, à la télévision nationale, la cheffe dudit centre d’examen, Sidoine Mendoua. Le bâtiment en question était construit en matériaux provisoires, apprend-on. Mais plus de peur que de mal. « Heureusement, grâce à Dieu, nous n’avons pas eu de pertes en vie humaine », a-t-elle dit.

Les candidats, en état de choc, ont reçu des vêtements de rechange et ont été recasés dans d’autres salles de classe. Ils ont pu achever l’examen du jour. Les plus traumatisés ont bénéficié d’un suivi psychologique, selon le média public. Rendue sur les lieux, la ministre des Enseignements secondaires (Minesec), Pauline Nalova Lyonga, a interdit l’utilisation des matériaux provisoires dans la construction des salles de classe. Elle a prescrit aux responsables du lycée de Minkan la reconstruction des bâtisses adéquates avant la prochaine année scolaire fixée au 5 septembre 2022.

StopBlaBlaCam

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Dans la même rubrique

Au top

EN FAMILLE

MONDE