Santé : Arrivée des vaccins contre le Covid-19

Le Cameroun dans la soirée du 17 avril à l’aéroport international de Nsimalen a reçu ses premières doses de vaccins contre le covid-19.

C’est plus de 391 200 doses de vaccin contre la COVID-19, que le programme COVAX des Nations Unies, un partenariat entre la Coalition pour les Innovations en matière de Préparation aux Epidémies (CEPI), Gavi, l’UNICEF et l’OMS, a permis au Cameroun d’obtenir.

Cette livraison fait est la première d’une série de 1,752,000 vaccins qui se poursuivra dans les jours et les semaines à venir.

Le pays s’est prononcé pour l’utilisation du vaccin Astra Zeneca qui répond selon les experts aux conditions de conservation existantes dans le pays (entre 2°et 8°C). Un plan de déploiement du vaccin contre la COVID-19 au Cameroun a été validé par le pays et approuvé par l’initiative COVAX.

« Le gouvernement camerounais se réjouit de ce fait des très bonnes relations qui le lie au Système des Nations Unies en le remerciant grandement pour ce geste qui sauvera encore des vies. Le Ministère de la Santé Publique, en ce qui le concerne, par l’entremise du Programme Elargi de Vaccination (PEV), assurera les activités de vaccination contre la COVID-19 en sites fixés sur l’ensemble du territoire national. Les vaccins sont là, alors protégeons nous et protégeons notre entourage ! » a déclaré Malachie Manaouda, Ministre de la Santé Publique au Cameroun.

Pour Jacques Boyer, Représentant de l’UNICEF au Cameroun, « le combat contre la COVID 19 doit être mené par tous afin d’éradiquer cette pandémie qui a fait et continue à faire des ravages dans le monde entier. Le Cameroun n’a pas été épargné et à cause de cette pandémie, de nombreux enfants ont été privé de plusieurs de leurs droits comme ceux à l’éducation, à la protection, à la santé ou à la vaccination, car les parents fréquentent moins les formations sanitaires, laissant ces enfants à la merci de maladies évitables. L’arrivée de ces vaccins marque à coup sûr une étape très importante dans la lutte contre la COVID 19 au Cameroun. Il ne reste plus qu’à encourager les uns et les autres à se faire vacciner car la vaccination reste le meilleur outil pour éviter de contracter et de répandre des maladies mortelles, y compris la COVID-19. Ce geste citoyen permettra de sauver des vies mais aussi, par voie de conséquence, de favoriser la promotion et le respect des droits de l’enfant ».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Dans la même rubrique

Au top

EN FAMILLE

MONDE