Extrême-Nord : Le savoir-faire des jeunes femmes du projet JSPS mis en avant

Une foire exposition/vente des objets d’arts produits par les jeunes vulnérables de Kolofata, Amchide, Limani et Mémé a été organisée le 8 mars dernier à Mora, à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme.

Permettre la constitution d’un fonds de roulement à destination des jeunes femmes vulnérables à travers la vente de leurs produits et par la même occasion, la signature d’un partenariat entre elles et la Délégation Départementale des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et Familiale. Ces objectifs justifient l’organisation le 08 mars dernier par le RESAEC avec l’appui de l’UNFPA, d’une foire/exposition-vente des produits réalisés par les jeunes femmes bénéficiaires des localités de Amchidé, Limani, Mémé et Mora, dans le département du Mayo-Sava. L’activité s’est déroulée dans le cadre du projet « Jeunesse et Stabilisation pour la Paix et la Sécurité dans la Région de L’Extrême-Nord du Cameroun » (JSPS), dont le but est de lutter contre l’enrôlement/le réenrôlement des jeunes vulnérables dans les bandes armées.

L’exposition

Dans le strict respect des mesures barrières, les jeunes exposantes ont présenté les fruits de leurs efforts, issus du savoir-faire acquis lors des formations récentes dont elles ont bénéficié à la faveur du projet JSPS et de ses multiples partenaires. Calebasses et louches décorées, tissus teintés, paniers artisanaux, poufs de salon, pots de fleurs parfumés fabriqués à base de savon de toilette parfumé, éventails, vaseline artisanale, spaghetti artisanal et sacs d’écolier… ont constitué le gros de leur présentation. La vente de ces différents produits alimentaires, de décoration, et même d’utilitaires permettrait à ces jeunes femmes vulnérables de parvenir à l’épanouissement via l’autonomie socioéconomique que leur procureront ces activités génératrices de revenus.

Présent au Centre de Promotion de la Femme et de la Famille de Mora pour la circonstance, le 2e adjoint au préfet du Mayo-Sava a félicité ces jeunes femmes pour leurs réalisations, et leur a promis de porter leurs doléances à qui de droit, pour ce qui est des programmes d’accompagnement des jeunes dans les différents ministères de tutelle. Les félicitations de Mataraï Lake sont également allées à l’endroit de l’équipe de mise en œuvre sur le terrain, ainsi que des partenaires du projet conjoint « Jeunesse et Stabilisation pour la Paix et la Sécurité dans la région de L’Extrême-Nord du Cameroun » (JSPS), pour les opportunités offertes à ces jeunes, encore oisifs pour la plupart il y a quelques temps.

Bien plus…

Le projet cofinancé par L’Union européenne et mis en œuvre par le PNUD, l’UNFPA et l’UNICEF, a permis de venir en aide à des milliers de jeunes issus de 12 localités des trois départements cibles des interventions. Ainsi, le projet avait déjà permis l’inscription/la réinscription de 3916 enfants à l’école formelle ; la sensibilisation de 20683 jeunes destinés à jouer un rôle actif dans la promotion de la paix ; la formation de 404 maitres et 203 maitresses coraniques à l’éducation à la citoyenneté. Au plan économique, 850 jeunes ont été formés à l’entreprenariat, aux petits métiers et à l’organisation en association/coopérative…

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Dans la même rubrique

Au top

EN FAMILLE

MONDE