Covid-19 : pourquoi les enseignants refusent la vaccination

L’affaire de la campagne obligatoire de vaccination est de nouveau sur toutes les lèvres. Sur les ondes de ABK le Secrétaire général du Syndicat national autonome de l’enseignement secondaire revient sur la polémique autour de la vaccination des enseignants.

Pour Roger Kaffo Fokou, les enseignements font du droit de disposer de son corps un droit fondamental. « Les enseignants ne refusent ni la vaccination, ni de se faire vacciner mais estiment que le droit de disposer de son corps est un droit fondamental », a déclaré Roger Kaffo Fokou.

Le Secrétaire général du SNAES qui est également le porte-parole du collectif des Syndicats des Enseignants du Cameroun soutient que les enseignants ne sont pas opposés à la vaccination.

« Nous ne sommes pas heurtés par la Vaccination , ce sont les mesures discriminatoires (la décision du gouverneur de la région de l’Est et celle du préfet du département de la Kadeï ) qui nous paraissent inacceptables. (…) Les vaccins utilisés en ce moment sont encore en phase d’expérimentation jusqu’à fin 2022. Il y a ce qu’on appelle le principe de précaution. Notre État manque à ce principe », soutient-il.

Sur la mise au point du ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative au cours de laquelle Joseph Le assure qu’il n’y a pas d’obligation vaccinale pour les agents publics, Roger Kaffo Fokou reste pessimiste. « Cette sortie de Joseph Le n’infirme pas l’obligation de la Vaccination ».

« Cette mise au point du ministre de la fonction publique et de la réforme administrative au sujet de la vaccination obligatoire contre le Covid-19, c’est pour améliorer son image. Il montre qu’il n’est pas sourd, il est à l’écoute des camerounais », a déclaré Roger Kaffo Fokou.

Actu Cameroun

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Dans la même rubrique

Au top

EN FAMILLE

MONDE