Samuel Eto’o vole au secours de « petit Fally »

0
96

Le petit garçon dont la vidéo d’une interprétation de l’artiste congolais Fally Ipupa a fait le tour du monde, vient de recevoir un important don du généreux joueur de football.

Samuel Eto’o fils, ancien international camerounais, s’est mainte fois illustré par ses actions caritatives, à travers notamment sa fondation qui vient en aide aux nécessiteux depuis près de 15 ans. Elle a d’ailleurs récemment aussi pris part à la lutte contre le Covid-19, en apportant son aide aux populations du quartier Tergal, dans la ville de Douala.

Cette fois-ci, Eto’o s’est intéressé à « petit Fally », un jeune garçon de 7ans dont la vidéo d’un acapella a fait le tour des réseaux sociaux et amusé des milliers de personnes. En effet, malgré les talents vocaux du petit garçon, il s’est surtout fait remarqué à cause de la déficience mentale dont il souffre.

La Fondation Samuel Eto’o qui a été touché par l’enfant, lui a fait don de 5 millions de francs CFA ; un don conséquent qui aidera sa famille à le prendre en charge et lui faire bénéficier de l’assistance dont il a grandement besoin, notamment celle d’un psychomotricien, d’après les spécialistes qui se sont prononcés.

Tchinda alias « petit Fally » vivait avec son père Sissong Victor à Bafoussam au quartier Houssa, avant d’aller vivre avec sa tante dans un village non loin de là, car son père voulait l’éloigner des curieux qui s’intéressaient malicieusement à lui depuis son apparition en ligne. Mais l’on retrouve sa trace grâce à l’intervention du youtubeur camerounais Steve Fah qui s’est intéressé au cas du petit garçon et a décidé en plus de lui apporter une aide financière, d’ouvrir un compte en ligne où il en a appelé à la générosité de ses internautes, sponsors et autres partenaires pour permettre à l’enfant d’avoir une assistance scolaire et médicale adéquate et adaptée à son état. Malgré la noblesse du projet, l’initiative du youtubeur n’a pas fait l’unanimité et a suscité de vives réactions chez certains, notamment l’artiste musicien Maalhox et Marlène Emvoutou, ancienne candidate à la présidence de la Fecafoot, qui l’accusent de vouloir profiter de la situation pour servir ses propres intérêts. En attendant, la situation déjà bien connue de l’enfant laisse le soin et la liberté à toute âme de bonne volonté de lui porter secours.

Joël ESSIMI.