Enam : L’insuffisance académique sanctionnée

0
39

Deux étudiants en formation à l’ENAM ont récemment été renvoyés tout simplement pour insuffisance intellectuelle.

La prestigieuse Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) forme depuis 1959 les hauts cadres de l’administration camerounaise. Les cadres sortant de cette institution se doivent donc de refléter la qualité de l’enseignement qui y est dispensé ; d’abord à travers leur excellence académique, mais ensuite dans l’exercice de leurs fonctions. Mais force est de constater que depuis peu, le niveau académique des « énamiens » a drastiquement baissé, au point de compter dans leurs rangs des apprenants atteints d’insuffisance intellectuelle. La grande question est : comment ont-ils passé le concours d’entrée ? La réponse pourrait se trouver en observant les méandres de l’organisation de ce concours, que des milliers de camerounais présentent chaque année, dans l’espoir d’intégrer la fameuse institution et bénéficier ainsi des avantages qu’elle accorde à ses étudiants, tel que la sécurité financière à travers l’attribution du matricule tant convoité de la fonction publique du Cameroun.

Heureusement, le nouveau directeur de l’ENAM, Bertrand Pierre Soumbou Angoula, s’est donné pour mission de remettre en adéquation le prestige de l’établissement et le niveau académique de ses étudiants. C’est à cet effet qu’il a dans une décision du 09 mars dernier mis à la porte deux étudiants pour « insuffisance académique ». Mbaitoubam Junio Steve, et Koincoji Bertin, respectivement de la section Douane du cycle B de la division des régies financières, et de la section Administration Générale cycle A de la division administrative. Le premier ayant obtenu la note record de sortie de 5,03/20, tandis que le second trainait la note de 9,17/20.

Dès la publication de ces décisions, les malheureux futurs ex administrateur civil et douanier se sont vu essuyer les railleries et les insultes des internautes, qui appelaient tout de même à une plus grande rigueur dans le traitement des résultats du concours d’entrée.