Année scolaire 2015-2016 : L’Union européenne au chevet des enfants réfugiés du nord du Cameroun

0
227

ecolier-cameroun

L’Union européenne vient d’accorder un nouveau financement à l’UNICEF pour appuyer l’accès à une éducation de qualité aux enfants réfugiés nigérians, déplacés camerounais victimes du conflit le long de la frontière avec le Nigeria, ainsi que ceux des communautés hôtes.

Le Communiqué parvenu à notre rédaction :

L’Union européenne et l’UNICEF ensemble pour promouvoir l’éducation de qualité et l’intégration sociale des réfugiés nigérians et des Camerounais déplacés dans la région de l’Extrême Nord du Cameroun

YAOUNDE, 11 aout 2015 – Dans le souci d’apporter une réponse aux problèmes d’éducation des enfants réfugiés nigérians et des populations camerounaises affectées par l’insécurité le long de la frontière avec le Nigeria, l’Union européenne a accordé un nouveau financement à l’UNICEF pour assurer à plus de 31 000 enfants dont près de 15 000 filles, un accès continu à une éducation de qualité. Ce sont ainsi 14 000 enfants nigérians réfugiés dans le site de Minawao, et 17 000 enfants camerounais scolarisés dans 25 écoles d’accueil des départements du Logone et Chari, du Mayo Sava et du Mayo Tsanaga qui seront soutenus.

Pour la mise en œuvre de ce projet, l’Union européenne a accordé un montant de 700 000 EUR (sept cent mille euros), soit 460 523 000 (quatre cent soixante millions cinq cent vingt-trois mille) francs CFA. Ce financement intervient dans le cadre de l’initiative EU Children of Peace (Les enfants de la paix de l’Union Européenne), lancée par l’Union européenne suite à son Prix Nobel de la Paix de 2012, pour financer l’éducation des enfants victimes de conflits et de catastrophes. Il promeut l’inscription et l’intégration sociale des enfants d’âge préscolaire (3-5 ans) et scolaire (6 à 13 ans) issus des communautés réfugiés et celles touchées par les conflits (communautés déplacées et communautés d’accueil), dans un objectif de protection de l’enfance.

Concrètement, l’UNICEF mettra en place dans le camp des réfugiés nigérians de Minawao des Espaces Temporaires d’Apprentissage et de Protection des Enfants (ETAPE) pour offrir aux enfants d’âge préscolaire et scolaire un apprentissage sûr dans un environnement protecteur, tout en recevant un soutien psychosocial. Le projet associe des programmes d’éducation accélérés et réguliers avec des activités récréatives pour tous les enfants ciblés (préscolaire et primaire).

253 enseignants dont 118 travaillant dans le camp de Minawao et 135 dans les villages d’accueil seront formés sur les programmes accélérés, la détection des besoins de soutien psychosocial, la promotion de la paix et de la cohésion sociale, la prévention de la discrimination et de la stigmatisation et des méthodes participatives centrées sur l’enfant. Soixante personnes seront également formées pour l’animation des espaces de protection.

Les populations seront sensibilisées à l’importance de l’éducation, en particulier pour les filles, lesquelles sont souvent privées de l’accès à l’éducation et victimes de violences basées sur le genre dans les communautés ciblées.

Le projet d’une durée d’un an, a démarré le 1er juillet 2015 et se poursuivra jusqu’au 30 juin 2016.

A propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Avec nos partenaires, nous travaillons dans 190 pays et territoires pour traduire cet engagement en action concrète, en déployant des efforts particuliers pour les enfants les plus vulnérables et les plus marginalisés, pour le bien de tous les enfants partout dans le monde.

A propos de la Commission européenne

L’Union européenne, avec ses Etats Membres, est le premier bailleur de fonds humanitaires dans le monde qui assure un déploiement rapide et efficace de son assistance au travers la Commission européenne pour l’aide humanitaire et la protection civile.

L’aide humanitaire est l’expression de la solidarité européenne envers les peuples les plus démunis et vulnérables à travers le monde. Son but est de sauver des vies, de prévenir et de soulager la souffrance humaine, et de sauvegarder l’intégrité et la dignité humaine des populations affectées par les catastrophes d’origines naturelles ou humaines.

Chaque année, la Commission européenne vient en aide à plus de 120 millions de victimes de conflits et de désastres par le biais de son service d’aide humanitaire et de protection civile (ECHO).

Avec son siège basé à Bruxelles et son réseau global de bureaux régionaux, ECHO apporte une assistance aux populations les plus vulnérables, sur la base exclusive des besoins humanitaires.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site internet d’ECHO. Pour davantage d’informations, veuillez contacter:

Laure Bassek Atangana, Spécialiste en Communication, UNICEF Cameroun, +237  2 22 50 54 39, lbassek@unicef.org

Mathias EICK, Agent d’information régional, ECHO Nairobi, + 2547 17 96 84 26, Mathias. Eick@echofield.eu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here